Violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur : le ministère double son budget et lance une nouvelle campagne

Le budget alloué à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur va doubler en 2023 et le gouvernement va lancer une campagne de sensibilisation au consentement, a annoncé la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Sylvie Retailleau, dans un entretien publié samedi 8 octobre sur le site du Parisien.

Un an après le lancement d’un plan de lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VSS) à l’université et dans les grandes écoles, « on se rend compte qu’il y a un réel besoin d’action, de formation, et nous allons donc doubler le budget consacré chaque année à ce plan », explique la ministre. Ce budget devrait ainsi passer de 1,7 à 3,5 millions d’euros annuels.

Les biais implicites à l’œuvre

En France, les femmes restent minoritaires dans les corps les plus élevés de la recherche et de l’enseignement supérieur.
Lors des jurys de sélection, quels sont les biais implicites et stéréotypes de genre qui se mettent en place lors du choix entre un candidat et une candidate ?

En savoir +
Aller au contenu principal